Ty Izella
Ty Izella

Alexandre Vertinsky / Александр Вертинский

Sur la mer rose

La lune se levait sur la mer rose,
Une bouteille de vin brillait dans la glace
Des amoureux valsaient avec langueur
Au murmure plaintif d’une guitare hawaïenne

Ecoute... Ô, que c’est loin...
Et cette mer-là, et ce vin-là...
Il me semble entendre la musique,
Ecoute, écoute, il me semble aussi...

Non ! Vous vous trompez, cher ami,
Nous vivions sur une autre planète,
Nous sommes trop las, nous sommes trop vieux,
Et pour cette valse, et pour cette guitare...

1936

traduction sans garantie

 

Над розовым морем

Над розовым морем вставала луна,
Во льду зеленела бутылка вина...
И томно кружились влюбленные пары
Под жалобный рокот гавайской гитары.

Послушай... О, как это было давно...
Такое же море и то же вино...
Мне кажется, будто и музыка та же.
Послушай, послушай, мне кажется даже...

Нет! Вы ошибаетесь, друг дорогой,
Мы жили тогда на планете другой,
Мы слишком устали, и слишком мы стары
И для этого вальса, и для этой гитары...

1936

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le Pierrot russe : Alexandre Vertinski, né à Kiev en 1889. Après une enfance abandonnée et misérable, Alexandre Vertinski rallie Moscou en 1913, fréquentant les milieux du théâtre, se découvrant une soeur et, par la même occasion, la cocaïne. En 1918, il quitte la Russie, se transforme en Grec, passe par la Moldavie, l'Allemagne, New-York, la Palestine... Quelques années à Paris, quelques années à Shangaï. En 1943, il peut rentrer en Russie, où - sans publicité aucune - il devient une "vedette"! Il donnera plus de trois mille concerts. Il meurt à Moscou en 1957. Son humour et sa nostalgie se sont teintés d'amertume.